Santé

Santé des étudiants : Zoom sur les dispositifs existants et nouvelles tendances

On le sait, la santé des jeunes est préoccupante, en effet, de nombreux rapports démontrent des emplois du temps trop chargés couplés à de mauvaises habitudes de vie ayant un impact direct sur la santé. A cela s’ajoute un recours de plus en plus fréquent à l’automédication. En bref, ni l’alimentation, ni la santé n’occupe désormais les premières places du podium des dépenses dans le budget des étudiants. Elles sont remplacées par les sorties, le shopping et la culture, en effet, la qualité des dépenses alimentaires est altérée par un budget loisirs plus conséquent qu’avant. Face à ce constat, des dispositifs santé ont vus le jour et représentent l’opportunité de prendre soin de soi à moindre coût, car une bonne santé est un facteur clé de réussite de vos études.

Une femme sous un parapluie

La prévention, le mot d’ordre d’une bonne santé

Vous ne le savez peut-être pas mais plusieurs dispositifs existent tels que le Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) : présent au sein de votre université, ce service a pour objectif l’amélioration de la qualité de vie ou de l’état de santé. Différents services sont proposés, entièrement gratuits : le contrôle médical (il est de toute façon obligatoire pour les primo-étudiants), le service social géré par des psychologues à l’écoute, et la prévention, effectuée par le biais d’actions telles que « le Mois sans Tabac ». Sachez que ces services existent également au sein des établissements d’enseignement supérieur privés, alors n’hésitez plus.

Afin de renforcer l’action de prévention, le gouvernement actuel a également comme projet la mise en place du Service Sanitaire des Etudiants en Santé, qui prévoit que les futurs médecins ainsi que les étudiants des professions paramédicales puissent consacrer trois mois de leur cursus à la prévention dans les écoles et les entreprises. Le projet devrait voir le jour à la rentrée 2018.

Électrocardiogramme en forme de coeur

La protection des étudiants, une nécessité

Vous le savez, quand vous devenez étudiant, vous devenez autonome dans la gestion de vos dépenses santé et relevez du régime de la sécurité sociale étudiante. Pour couvrir l’intégralité de ses dépenses de santé, il est possible de souscrire à une complémentaire santé qui vient compléter le remboursement de la Sécurité Sociale. Cette démarche est facultative et, généralement les contrats proposés y sont relativement chers et donc peu adaptés au budget des étudiants. D’ailleurs, peu y souscrivent et beaucoup se refusent à aller consulter pour faire des économies.

C’est pourquoi des aides existent telles que l’Aide à l’Acquisition d’une Complémentaire Santé (ACS), qui est un dispositif national mis en place au 1er janvier 2005 dont le but est de faciliter l’accès à la complémentaire santé pour les personnes ayant des revenus modestes et ne pouvant bénéficier de la Couverture Maladie Universelle (CMU) : typiquement, les étudiants. Pour en bénéficier c’est simple, il suffit d’en faire la demande auprès de votre Caisse d’Assurance Maladie. Si elle est acceptée, une « attestation-chèque » vous sera remise. Sur présentation à un organisme complémentaire, vous pourrez bénéficier d’un contrat spécifique permettant de réduire le coût de la complémentaire santé.

Les régions peuvent également proposer des aides. C’est le cas dans les Hauts-de-France qui se propose de financer votre complémentaire santé, si vous êtes étudiant boursier. Pour faire votre demande, rendez-vous sur www.cursusante.hautsdefrance.fr (coût de connexion selon votre fournisseur d’accès).

 

Vous avez des projets ?

Document destiné à votre information personnelle à sa date de rédaction et ne pouvant être considéré comme exhaustif. Il est soumis au droit d’auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.