Hors EuropePartir à l'étranger

Partir au Canada grâce au PVT

Vous êtes Français et le Canada vous attire ? Armez-vous de courage et de patience, en effet, il s’agit de la destination la plus convoitée des PVT (Programme Vacances Travail). Egalement, notez que les quotas annuels sont très restreints. Le dossier de candidature n’est pas très compliqué en soit, assurez-vous juste d’avoir une bonne connexion internet, puisque tout se passe en ligne !

Flags of Canada in Montreal downtown, Quebec, Canada

Le Béaba du PVT pour le Canada

Le PVT pour le Canada s’inscrit dans le programme canadien appelé EIC. Cela ne vous parle certainement pas, il s’agit de l’Expérience Internationale Canada.

Ce programme comprend 3 catégories appelées également « bassin » :

– Jeune Pro
– Stage Coop
– Vacances-Travail

Qu’importe votre catégorie, grâce à ce visa vous pouvez rester au Canada 24 mois. A titre d’exemple, le quota pour le PVT Canada en 2016 était de 6 400 places disponibles.

Les conditions d’obtention du PVT Canada

Afin de prétendre à un prochain départ au Canada, assurez-vous bien, chers Kibitzers, de remplir les conditions suivantes :

  • Être âgé de 18 à 35 ans inclus à la date d’inscription au PVT.
  • Être de nationalité française et avoir pour lieu de résidence la France Métropolitaine, les DOM ou Saint-Pierre-et-Miquelon.
  • Avoir un passeport valide jusqu’à au moins un jour après la fin de votre séjour au Canada.
  • Justifier la possession, sur un compte bancaire, des fonds nécessaires couvrant au moins les 3 premiers mois de votre vie au Canada. Ce montant est de 2 500 dollars Canadiens, équivalent à 1 700 euros (selon le taux de change en vigueur).
  • Disposer d’une assurance maladie-hospitalisation-rapatriement vous couvrant durant l’ensemble de votre séjour. Effectivement, cette assurance est obligatoire et doit être contractée après avoir reçu un avis favorable pour le PVT de la part de l’Ambassade et avant d’arriver au Canada.

Se lancer dans le grand bain : la procédure de demande.

 

Transparent styled Montreal province Quebec skyline detailed silhouette. Trendy vector illustration.

#1 Déposez sa candidature

1. Lors de cette première étape, assurez-vous de votre admissibilité au programme grâce à cet outil en ligne « Venir au Canada » 

2. À l’issue de ce test et si celui-ci est positif, vous pouvez vous porter candidat grâce à l’inscription en ligne sur MonCIC. Vous devez créer un compte sur MonCIC, renseigner votre profil, le soumettre et attendre une réponse favorable.

3. Si vous êtes admis, votre nom est ajouté à un ou plusieurs “bassins” de candidats. Souvenez-vous, il s’agit des 3 bassins cités ci-dessus.

#2 Les rondes d’invitation

Il s’agit de l’étape la plus importante. L’EIC va mettre en place des rondes d’invitations pour chaque bassin et tire au hasard les candidats inscrits. Si vous êtes admissibles, l’EIC vous fera parvenir une invitation.
Ainsi, vous faites partie des heureux sélectionnés. Vous avez jusqu’à 10 jours pour accepter l’invitation de l’EIC. À compter de votre acceptation, vous disposez de 20 jours (pas plus !) pour faire votre demande de permis de travail.

#3 Demandez votre permis de travail canadien

C’est durant cette dernière étape que vous allez fournir les pièces justificatives de la demande et payer les frais de permis :

– Remplissez le formulaire de demande de permis de travail sur votre compte MonCIC.
– Fournissez les pièces justificatives.
– Payez les frais de participation : 150 dollars Canadiens, équivalent à 100 euros (selon le taux de change en vigueur) pour le permis de travail.

Vous devez attendre au moins 8 semaines pour recevoir une réponse définitive à votre demande. En cas de refus, une lettre explicative vous est adressée. En cas d’acceptation, vous recevez une lettre pour votre entrée au Canada.

S’informer des dates

Suivez sur Facebook le site LePVTauCanada  Ils relayent rapidement les informations provenant de l’Ambassade !

Vous avez des projets ?

Petit-signe-bulle-inscription-NL

Document destiné à votre information personnelle à sa date de rédaction et ne pouvant être considéré comme exhaustif. Il est soumis au droit d’auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.