Vie pratique

Les clés de votre coach Kibitz pour bien préparer et profiter de votre année de césure

Souvent entre les deux dernières années d’étude, avant la spécialisation, l’année de césure est de plus en plus plébiscitée par les étudiants mais également les établissements d’enseignement supérieur. Il s’agit d’une année de « pause » dans vos études permettant de murir son projet professionnel, acquérir de l’expérience ou bien se concentrer sur un projet humanitaire ou personnel. L’enrichissement aussi bien professionnel qu’humain qu’elle apporte ne peut être que bénéfique pour le  « césurien ». Votre coach Kibitz vous donne les infos clés sur cette année charnière de votre vie étudiante.

se préparer pour une année de césure

Ça ressemble à quoi une année de Césure ?

Une année de césure se construit de manière très personnelle et doit répondre à aux aspirations de l’étudiant. Elle peut avoir comme objectif de confirmer un choix d’orientation ou de filière mais peut également être l’occasion de révéler de nouvelles pistes de réflexion sur un projet professionnel. Elle revêt souvent un aspect international avec la possibilité de voyager ou séjourner à l’étranger. Les projets personnels ou humanitaires peuvent également être intégrés à une année de césure. C’est une année complètement PER-SON-NA-LI-SÉE ! L’importance étant d’y introduire une cohérence que vous pourrez valoriser par la suite.

Stages, en général plutôt longs (6 mois), séjours linguistiques, volontariat humanitaire, développement de projets personnels ou entreprenariat, la construction de votre année dépend de vous et de vos envies. N’hésitez pas à y greffer des périodes de voyage, vous aurez peut-être plus rarement par la suite la possibilité de partir deux ou trois mois à l’aventure.

Les bonnes raisons d’effectuer une année de césure

L’année de césure apporte à l’étudiant une expérience et une maturité indéniable.

Les stages effectués durant cette année sont en général des stages longs au cours desquels l’étudiant est généralement assimilé à un salarié permanent de l’entreprise lui permettant de mener à bien des projets complets et d’acquérir des compétences solides. Un césurien à emmagasiné un an d’expérience professionnelle, un véritable atout qui se révélera très bénéfique pour son insertion professionnelle.

L’année de césure est également l’occasion d’effectuer des stages à l’étranger, et ainsi de progresser en langues mais aussi de profiter d’une expérience professionnelle à l’international, deux atouts pour étoffer son CV.

Enfin, l’année de césure est une « pause » dans son cursus, permettant de faire le point sur son projet professionnel et mûrir ses choix de spécialisation.

Les astuces vs les pièges de la césure

Une fois le projet d’année de césure acté, voici quelques astuces pour bien préparer cette année et les pièges à éviter :

  • Préparez à l’avance votre année, commencez dès maintenant pour la rentrée prochaine !
  • Utilisez votre réseau et le réseau de votre établissement, encore plus si vous partez à l’étranger, appuyez-vous sur les forums et partenaires de votre établissement.
  • Vérifiez avec votre établissement la qualité des offres à laquelle vous souhaitez répondre favorablement, rien de pire que de se retrouver perdu au bout du monde sans stage.
  • Renseignez-vous bien au préalable sur les conditions d’accès et de déroulement de la césure dans votre établissement (places limitées, frais à prévoir, rapports, calendrier…) Une année de césure a un coût, faites le point avant de vous lancer, quel que soit votre projet. Selon les pays, les stages sont plus ou moins, ou pas rémunérés, les voyages sont un poste de dépense important. Soyez vigilants.
  • Ne négligez pas le retour en école, cela peut être plus compliqué que prévu après avoir goûté à autant d’autonomie et de liberté. Préparez-vous-y !

Maintenant que vous connaissez tout de l’année de césure, renseignez-vous auprès de votre établissement afin d’initier les démarches au plus tôt !

 

Vous avez des projets ?

Document destiné à votre information personnelle à sa date de rédaction et ne pouvant être considéré comme exhaustif. Il est soumis au droit d’auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.