Etudes

Dossier spécial : Parcoursup, le remplacant d’Admission Post-Bac

On ne vous en avait pas encore parlé, et pourtant, nous connaissons depuis novembre 2017, le nom de la nouvelle plateforme d’orientation qui remplace Admission Post-Bac (APB) : Parcoursup.

En effet, après le « couac » de l’été dernier, où près de 87 000 jeunes bacheliers se sont retrouvés sans aucune affectation suite à la troisième vague de réponse, le gouvernement n’a pas eu d’autre choix que d’annoncer la fin d’APB. Bienvenue donc à Parcoursup, dont d’ailleurs le nom a été choisi et approuvé par 43% des 200 000 votants.

Sources : Orientation Education et L’Etudiant.

 

Parcoursup

 

Plus simple, plus transparente, et plus accessible, Parcoursup devra permettre de :

Garantir l’entrée dans l’enseignement supérieur avec le baccalauréat en prenant en compte le profil du candidat

Si le candidat ne reçoit aucune réponse positive, son dossier sera examiné par une commission de l’académie, qui devra lui proposer des formations proches de ses vœux. Cette procédure prend davantage en compte le choix et les envies du candidat, contrairement à APB qui lui proposait seulement de choisir parmi des formations encore disponibles lors de la procédure complémentaire.

Effectuer moins de vœux afin d’éviter les choix par défaut

Les candidats pourront effectuer jusqu’à 10 vœux maximum, contre 24 pour la plateforme APB. Autre changement : il n’y aura pas de classement par ordre de préférence. Si le candidat reçoit deux réponses positives, il aura une semaine pour faire son choix. Les propositions non retenues seront libérées mais il pourra toutefois conserver les autres vœux en attente.

Afficher les prérequis de chaque filière

Chaque filière affichera donc des connaissances et aptitudes nécessaires à avoir pour l’intégrer. Le candidat saura directement à quoi s’en tenir en postulant. Il aura également accès à d’autres informations en lien avec la filière telles que le taux de réussite, les débouchés professionnels ainsi que des liens vers des sites d’informations complémentaires, qui lui permettront de mieux faire son choix.

La saisie des vœux sur la plateforme débute en janvier et ce, jusqu’au mois de mars. Les réponses seront données à partir du mois de mai. Pour les candidats n’ayant pas de réponse, une procédure complémentaire sera mise en œuvre, à partir des résultats du baccalauréat jusqu’à la rentrée. Quant à la gestion de la plateforme, elle se fera par un comité d’éthique garantissant la transparence. La nouvelle plateforme promet donc de nombreux changements, rendez-vous le 15 janvier 2018 pour sa mise en ligne.

Vous avez des projets ?