LocationLogement

Premier logement : avez-vous pensé à l’APL ?

Etudiant, jeune travailleur ou à la recherche d’un premier emploi. Et si vous étiez bénéficiaire de « l’Aide Personnalisée au Logement », plus connue sous l’appellation « d’APL » ? N’attendez plus pour en savoir plus grâce à cet article !

Jeune femme dans son premier appartement

L’APL… Quésako ?

L’Aide Personnalisée au Logement, est une aide financière de l’état ayant pour objectif de réduire le montant de votre loyer. Cette aide est soumise à certaines conditions liées au logement en lui-même, ainsi qu’à votre situation et vos ressources financières. Il s’agit d’une aide accordée à titre personnel.

Qui peut bénéficier de l’APL ?

Sachez que l’APL peut être attribuée si :

  • Le logement occupé est situé en France et à titre de résidence principale.
  • Et seulement si votre logement répond à certains critères de décence et de conditions minimales d’occupation : consultables ici.

A noter : Ces deux conditions sont liées au logement et non au demandeur. Elles sont cumulatives.

Les personnes pouvant prétendre à l’APL selon les conditions suivantes :

  • Vous payez un loyer et vous êtes locataire, colocataire ou sous-locataire (déclaré au propriétaire) d’un logement conventionné (meublé ou non). Cependant, attention votre demande de prestations ne sera pas prise en compte si vous remplissez les conditions suivantes :
    • Le logement que vous louez appartient à un de vos ascendants.
    • Vous êtes rattachés au foyer fiscal de vos parents et que ces derniers sont redevables de l’ISF (Impôts Sur la Fortune).
    • Vous avez moins de 25 ans et que vos parents perçoivent pour vous des prestations familiales ou s’ils bénéficient du RSA (Revenu de Solidarité Active).
    • Selon votre situation familiale et avant de réaliser votre demande, comparer la somme que vous allez percevoir et ce que vos parents perdront.
  • Vous êtes accédant à la propriété ayant bénéficié d’un prêt conventionné (PC) ou d’un prêt d’accession sociale (PAS) pour l’achat ou la construction de votre logement. Ces prêts peuvent être complétés par d’autres prêts dès lors que le PC ou le PAS ne suffit pas à lui seul à financer l’opération.
  • Vous êtes résident en foyer, comme par exemple une résidence pour étudiant.

Bon à savoir :  pour bénéficier de cette aide, il n’y a pas de conditions d’âge minimum. Par conséquent, un enfant mineur peut percevoir l’APL mais le bail doit être signé ou cosigné par les parents. La quittance de loyer peut être établie au nom du mineur. S’il s’agit d’un mineur émancipé, le bail doit être à son nom.

Comment réaliser sa demande ?

Votre demande d’APL doit s’effectuer auprès de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) de votre région et doit être réalisée dès l’entrée dans le logement. Vous devez remplir le formulaire de déclaration de demande d’aide au logement, puis votre dossier sera étudié et déterminera vos droits et conditions d’attribution.

Un homme tient une maison miniature dans sa main

Remplir le formulaire de demande

Le dossier pour l’APL contient plusieurs volets à compléter par l’allocataire (vous) ainsi que par le propriétaire du logement. Le dossier doit impérativement être complété par les deux parties. Lors de l’entrée dans les lieux, deux options s’offrent à vous pour percevoir l’APL :

  • Soit l’aide est directement versée au bailleur. Dans ce cas, le propriétaire doit remplir la demande de versement qui accompagne l’attestation de loyer.
  • Soit l’aide vous est directement versée. Dans ce cas, la partie concernant la demande de versement direct n’est pas à remplir. Si vous souhaitez percevoir l’APL, alors vous devez remplir le premier volet du dossier, en y renseignant les informations propres à votre identité, puis remplir la partie correspondant à votre situation. Il s’agit d’une déclaration sur l’honneur que vous devez datée et signée. A noter, si vous êtes locataire ou résident d’un foyer, des renseignements complémentaires concernant votre situation ainsi que sur le logement sont à compléter.

Déjà allocataire et votre situation change ?

Si vous changez de logement ou de situation et que vous êtes déjà allocataire, il suffit de mettre à jour votre dossier grâce à votre numéro d’allocataire. Soit par internet, soit en contactant directement la Caisse d’Allocations Familiales la plus proche de chez vous.

Vous avez des projets ?

Petit-signe-bulle-inscription-NL

Document destiné à votre information personnelle à sa date de rédaction et ne pouvant être considéré comme exhaustif. Il est soumis au droit d’auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.