Logement

Les solutions pour sous-louer son appartement pour l’été

Vous partez en stage dans une autre ville, en vacances aux quatre coins du globe ou vous rentrez tout simplement chez vos parents ? Après une année bien remplie, vous auriez tort de vous en priver ! De fait, vous êtes nombreux à vous demander que faire de votre logement pendant cette période d’absence. Au lieu de rendre votre appart’ pour vous remettre à chercher dès le mois d’août, une solution bien connue existe : la sous-location ! Et contrairement à ce que l’on pense, cette pratique peut être autorisée… même si elle est règlementée ! Votre coach Kibitz vous donne les solutions pour sous-louer votre logement en toute légalité.

La sous-location légale, sur quels critères ?

La sous-location est une pratique selon laquelle un locataire met partiellement ou entièrement à disposition son logement à un tiers en échange d’une contrepartie financière.

Selon l’article 8 de la loi du 06 juillet 1999, la sous-location d’un logement est interdite, sauf dans le cas où le locataire dispose du consentement écrit de son propriétaire. Ce dernier doit également préciser le montant du loyer demandé afin de s’assurer que celui-ci ne soit pas supérieur à la somme que vous payez vous-même en tant que locataire principal.

Alors vérifiez si vous avez cette autorisation dans vos papiers avant de vous lancer, sinon, prenez votre téléphone pour demander l’avis de votre propriétaire. Si ce dernier ne souhaite pas que vous vous lanciez dans cette pratique, ne tentez pas le diable car les sanctions sont importantes : résiliation de votre bail, versement de dommages et intérêts, et même des sanctions pénales.

 Les avantages de la sous-location

Une fois que vous avez l’autorisation de votre propriétaire, lancez-vous ! En effet, quand on sait à quel point il est difficile de trouver un logement, la sous-location représente le meilleur moyen de conserver son appartement pendant ses périodes d’absence.

En plus de l’aspect sécurisant de retrouver son appartement, vous réaliserez des économies puisque vous n’aurez pas à payer de votre poche un logement que vous n’occupez pas.

Les plateformes pour sous-louer votre logement

Fleurant le bon filon, de nombreux acteurs surfent sur la vague tels que chambrealouer.com, Hometogo, Smartrenting ou encore le célèbre Airbnb. L’avantage de passer par ces plateformes est qu’elles référencent votre offre et vous met en relation avec des « sous-loueurs » potentiels. Le paiement des loyers est également sécurisé.

Vous détenez maintenant toutes les clés pour sous-louer votre appartement. Si vous avez la possibilité de le faire, n’hésitez pas car cette pratique présente de nombreux avantages ! Il ne reste plus qu’à vous faire à l’idée qu’un tiers va occuper votre chez-vous pendant un certain temps…

Vous avez des projets ?