SantéVie pratique

La sécurité sociale et mutuelle étudiante

Dès votre inscription dans un établissement d’enseignement supérieur, vous devez, sauf cas particuliers, être rattaché à la sécurité sociale étudiante, puis choisir une mutuelle étudiante. Chaque année, le jour de la rentrée étudiante, une horde de vendeurs se livre une guerre impitoyable. En effet, avant de vous faire happer, soyez bien renseigné !

Sécurité sociale étudiante

Quel est le fonctionnement de la sécurité sociale étudiante ?

Sauf exceptions, la plupart des étudiants doivent souscrire à la sécurité sociale étudiante. En effet, dès lors qu’une inscription administrative dans un établissement d’enseignement supérieur de type université, classe prépa, BTS, IUT… est réalisée, vous devez être rattaché à la sécurité sociale étudiante. Ainsi et à ce moment-là, il vous sera demandé de choisir entre plusieurs organismes. Cette adhésion vous permettra de bénéficier du remboursement de vos soins en cas de maladie ou de maternité pendant toute l’année (du 1er septembre au 31 août de l’année suivante). Cliquez ici pour en savoir plus.

Si vous avez entre 16 et 19 ans, vous êtes toujours considéré comme ayant droit de vos parents. Votre affiliation est obligatoire mais gratuite. Cependant, à partir de vos 20 ans, la sécurité sociale étudiante devient payante.

Bon à savoir : si vous êtes étudiants boursiers, la sécurité sociale étudiante sera gratuite sur présentation de justificatifs. Attention, au-delà de 28 ans, vous ne relevez plus du régime étudiant, sauf exception en cas de prolongation pour études longues (médecine, doctorat).

Mutuelle complémentaire étudiante : ce qu’il faut savoir

La mutuelle complémentaire étudiante vous permet de couvrir tous vos frais de santé. En effet, la Sécurité sociale ne rembourse pas intégralement les dépenses.

Sachez qu’il est très fréquent que la mutuelle complémentaire des parents, continue de couvrir les frais non remboursés par la sécurité sociale étudiante. En effet, avant de choisir votre propre mutuelle complémentaire étudiante, demandez à vos parents de se renseigner auprès de leur organisme.

Si vous êtes inscrit dans un établissement non agréé, vous n’aurez pas la possibilité de vous affilier à la sécurité sociale étudiante. Vous resterez affilié à la caisse d’Assurance maladie de votre lieu de résidence et c’est elle qui continuera à assurer la gestion de votre dossier et le remboursement de vos soins. Mieux vaut prendre contact avec elle dès la rentrée.

Mutuelle complémentaire étudiante

Complémentaire santé : les aides de l’état

Sachez que les étudiants peuvent obtenir sous conditions la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C). Pour cela : il faut remplir une déclaration fiscale séparée de celle des parents et avoir des revenus inférieurs à un certain plafond. Estimez vos droits grâce au simulateur,  pour en savoir plus, cliquez ici.

Si le plafond est dépassé, vous pouvez solliciter l’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS). Ainsi, elle donne droit (sous conditions), à une réduction de 200 € maximum sur le montant de votre cotisation à une complémentaire santé. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Vous pouvez également estimez vos droits à cette aide grâce au simulateur.

Vous avez des projets ?

Petit-signe-bulle-inscription-NL

Document destiné à votre information personnelle à sa date de rédaction et ne pouvant être considéré comme exhaustif. Il est soumis au droit d’auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.